Parmi les conséquences des troubles psychologiques sur la vie des personnes victimes, les troubles sur la sexualité sont souvent mis sous silence. Pourtant, il faut savoir que les troubles sexuels sont très fréquents chez les individus atteints de maladies psychiques. Même si les patients n’en parlent que très rarement avec les psychologues, on découvre au fur et à mesure du traitement que la personne rencontre des problèmes au niveau sexuel. Pour mieux comprendre ce fait, voyons ici les effets des troubles psychologiques sur la vie sexuelle.

Les troubles psychotiques et les troubles sexuels

Parmi les cas de troubles psychotiques les plus fréquents, il y a bien sûr la schizophrénie. Celle-ci entraîne chez les hommes, mais également chez les hommes un dysfonctionnement sexuel. En effet, les symptômes tels que l’anhédonie ou l’incapacité à ressentir des sentiments et émotions positives ou encore l’apathie ou aussi la perte de motivation et de désir sont des effets de ce trouble psychotique. Ainsi, les personnes qui en souffrent vont avoir des problèmes au niveau sexuel.

Le plus souvent chez la femme, l’incapacité d’entretenir des relations personnelles affecte l’activité sexuelle. Ainsi, les orgasmes deviennent de plus en plus rares. Chez l’homme, les problèmes tels que les troubles érectiles surviennent également. De plus, les médicaments prescrits pour le traitement des troubles psychotiques entraînent encore plus les troubles sexuels. Si vous souhaitez avoir l’avis d’un expert et consulter un sexologue sur les effets des traitements, n’hésitez pas à cliquez ici.

Les troubles de l’humeur et la sexualité

La dépression, l’anxiété, les excès de colère ou encore la phobie font partie de ce qu’on appelle les troubles de l’humeur. Le plus souvent, ces troubles dépressifs entraînent chez les patients une diminution du désir et de l’excitation. Aussi, on peut également rencontrer les troubles de l’orgasme parmi les effets des maladies dépressives.

Entre autres, le traitement des troubles de l’humeur ou les antidépresseurs entraînent également certains symptômes tels que des problèmes d’éjaculations précoces, des absences d’orgasme et parfois aussi des troubles de l’érection. Toutefois, il existe des antidépresseurs qui peuvent avoir des effets positifs sur les troubles sexuels. Alors, il est impératif de faire le bon choix du médicament avec le médecin.

Les troubles de la personnalité et les problèmes sexuels

Parmi les maladies psychologiques qui entraînent des problèmes sexuels, il y a aussi les troubles de la personnalité. En fait, la personne dans une telle situation est souvent confrontée à des difficultés relationnelles qui entraînent souvent des soucis au niveau de la sexualité. Parfois, il s’agit juste d’un manque de désir passager auquel on ne fait pas vraiment attention, mais la situation vire souvent à un évitement délibéré.

Si la personne souffre d’une personnalité histrionique, elle va avoir besoin de soutien et de reconnaissance la plupart du temps. Ainsi, elle sera constamment soucieuse de son attractivité sexuelle. Cette situation va alors bloquer ses relations émotionnelles et par conséquent sexuelles. Par contre, dans le cas d’une personnalité borderline, les relations de la personne seront trop intenses et instables, voire même autodestructrices.