Le milieu de l’accouchement est un domaine de la santé où beaucoup de points sont à considérer. Les deux principaux sujets, dont la mère et le nouveau-né, ont besoin de mesures de précautions importantes. Vous souhaitez connaitre les pratiques afin de prendre soin de la jeune maman et du nouveau-né ? L’accouchement est une étape à rude épreuve pour une femme. Après l’arrivée du bébé, son corps est tout chamboulé et peut devenir plus fragile. Des attentions particulières doivent donc être octroyées à la jeune maman. Le nouvel arrivant est aussi dans une phase d’adaptation. Pour qu’un petit s’acclimate à sa nouvelle condition de vie en dehors du ventre de sa mère, des soins spécifiques sont capitaux. Pour éviter les situations de mort du nouveau-né ou de la mère, il faut s’informer sur les bons gestes de soins. Focus !

Porter une attention et une écoute attentive aux plaintes de la mère

Parfois, on ne fait pas attention à ce que la jeune maman ressent après l’accouchement. Le bonheur d’avoir le nouveau-né dans sa famille prend parfois le dessus. Les membres de l’entourage oublient souvent les gestes de soins essentiels pour la jeune mère. L’état de la mère est parfois relégué au second plan. Cependant, il est essentiel que chacun porte une écoute aux plaintes et sollicitations de la jeune maman. Mis à part l’entourage, le personnel de la maternité doit aussi veiller aux besoins et soins de la mère. Le personnel médical doit respecter certaines réglementations sur le suivi postnatal. Les signes hémorragies ou convulsions doivent être considérées et examinées de près au cas où cela se présente. Prioriser l’hygiène et la propreté est une pratique incontournable dans le secteur de l’accouchement. Un cadre soigné et propre est d’une grande importance pour minimiser les risques d’infections, que ce soit de la mère ou du nouveau-né.

Examiner le nouveau-né et s’assurer qu’il va bien !

Après expulsions, des soins spécifiques sont réalisés par le personnel médical. Le nouveau-né est examiné avec beaucoup de précautions. Rien n’est laissé au hasard ! Dans les premiers gestes, les employés de la maternité s’assurent de bien dégager ses voies respiratoires. Une grande quantité de liquide amniotique qui peut boucher ses poumons est expulsée. Un équipement spécial est utilisé pour inspirer la bouche et le nez. Cela permet de libérer au mieux ces voies. Deuxièmement, la fréquence cardiaque de l’enfant est vérifiée, sans oublier ses différents réflexes. Pour terminer, le personnel médical s’assure que le bébé ait la coloration normale.

Évaluer en continu l’état émotionnel des deux patients

Que ce soit la mère ou l’enfant, chacun est face à de nombreuses émotions. L’anxiété, la nervosité, la fatigue, le stress et même parfois la dépression peuvent submerger la mère ou l’enfant. Si vous constatez des signes de troubles psychologiques, considérez ces indices. Un suivi psychologique peut être octroyé dans certaines situations, si besoin est ! Les crises de pleurs ou de larmes incessants chez le nouveau-né doivent être bien estimées.