La phobie est un trouble psychologique caractérisé par une peur irrationnelle d’une situation particulière comme parler en public, d’un objet spécifique comme la peur de chien, la peur de l’eau, … Elle entraine une véritable angoisse et des fortes paniques chez les personnes atteintes de ces troubles. L’ablutophobie est la peur de se noyer. Il peut entrainer des impacts, souvent négatifs, dans la vie des personnes qui en sont sujettes. Quels sont donc les impacts de l’ablutophobie dans la vie d’un enfant ?

Qu’est-ce que l’ablutophobie ?

L’ablutophobie est une peur irrationnelle de se noyer. L’individu atteint de cette phobie aura donc peur de se laver et de se baigner. D’ailleurs, elle atteint plus de filles que de garçons et est plus fréquente chez les adolescents. Dans ce cadre, consulter un psychologue à Woluwe Saint Lambert est souvent conseillé étant donné que plusieurs peuvent être les causes de ce trouble psychologique. Elle peut être engendrée par un facteur environnemental ou suite à un traumatisme. En effet, un enfant pourra développer l’ablutophobie en vivant avec ou en côtoyant des personnes sujettes à cette phobie. D’autres personnes peuvent la développer à la suite d’une expérience traumatisante qui a rapport avec le bain ou l’eau ou après avoir pris conscience d’un événement tragique lié aux déclencheurs. Par ailleurs, certaines personnes pensent que l’ablutophobie peut être héréditaire. Outre cela, des scientifiques ont affirmé qu’une souffrance intra-utérine du nourrisson pourra causer des sensations d’ablutophobie.

Quelles sont les conséquences d’ablutophobie dans la vie d’un enfant ?

L’ablutophobie pourra entraîner un isolement social. Les enfants atteints de ce trouble pourront donc ne pas vivre une enfance comme les autres. Ils vont s’isoler volontairement de peur que les autres enfants l’entraînent à se baigner ou se feront isoler par les autres étant donné leurs situations. En effet, un enfant qui a peur de se laver et de baigner ne présentera pas une bonne hygiène corporelle. De plus, les enfants ont tendance à se juger et se moquer ou d’intimider ceux qui sont différents. Leurs estimes de soi vont diminuer et ils commenceront à penser qu’ils ne sont pas utiles et qu’ils ne valent rien. Dans ce cas, ce trouble pourra causer une déception et une grande dépression. Par ailleurs, certains enfants, surtout les adolescents vont essayer de résoudre ces problèmes par de la drogue ou de l’alcool, ils pourront ainsi en devenir dépendant.

Comment soigner l’ablutophobie ?

Il existe plusieurs méthodes pour traiter l’ablutophobie. La thérapie est l’une des plus efficaces. Il y a deux types de thérapies : la thérapie d’exposition et la thérapie comportementale cognitive. Ce dernier consiste à apprendre aux gens à gérer leurs réactions émotionnelles et à maîtriser leurs phobies. En effet, il aide les gens à changer leur façon de penser et leur façon de voir les choses. Quant à la thérapie d’exposition, il consiste à faire face et vaincre petit à petit la peur. Par ailleurs, des médicaments anxyoliques pourront être suggérés afin de soulager certains symptômes. D’ailleurs, certains médecins prescrivent des médicaments banals à effet placebo afin d’aider les ablutophobie et ça marche souvent. Les maîtrises de choix en faisant du yoga, de la méditation, … pourront aussi aider à soigner ce trouble. Outre cela, pour les enfants, il est conseillé de les faire aider par des personnes qualifiées.