Pour la plupart des parents, donner une réponse à la fameuse question « comment on fait un bébé ? » est souvent gênant et embarrassant. Lorsqu’on aborde le sujet de la sexualité avec son enfant, il faut expliquer les choses adaptées à son âge et à son niveau de développement. Mais à quel âge doit-on parler du sexe à ses tout-petits et de quelle manière ?

À quel âge en parler à son enfant ?

Selon plusieurs psychologues, la façon idéale de parler du sexe à son enfant est d’attendre que celui-ci aborde lui-même le sujet. Il faut donc laisser venir leurs questions avant d’y répondre. Cela peut arriver lors d’une naissance chez des amis ou dans la famille. Pour cela, il n’est pas nécessaire de rentrer dans les détails. En parlant de sexualité trop tôt avec son enfant, on risque de lui engendrer un trauma d’intrusion ou abus sexuel psychique. En général, à partir de 3 ans, l’enfant commence à s’interroger sur les différences anatomiques entre les garçons et les filles. Un peu plus tard, il va poser des questions sur la manière de concevoir un bébé. Puis, vers 8 à 9 ans, il veut tout savoir sur les relations sexuelles. Il ne faut surtout pas attendre à l’adolescence pour aborder le sujet. Pour cause, son opinion et sa perception sur la sexualité sont déjà évoluées et cela risque d’être plus compliqué de les défaire.

Lorsque l’enfant atteint l’âge de la puberté

La puberté constitue un moment idéal pour aborder le sujet de la sexualité à son enfant. À ce moment, certains changements interviennent dans le corps de la jeune fille et l’incitent à poser de nombreuses questions. Dans ce cas, il est nécessaire de lui parler des moyens de contraception pour se protéger de grossesses indésirables. Il faut lui expliquer qu’elle grandit et devient peu à peu une femme. On doit aussi lui faire comprendre que son corps est maintenant capable de concevoir des bébés et il vaut mieux choisir le bon moment. En outre, lorsqu’un garçon atteint la puberté, il a tout à fait l’âge de tenir un certain nombre de responsabilités concernant sa sexualité. Le rôle des parents est donc de l’informer que le rapport sexuel est pratiquement fécondant par l’intermédiaire de son sperme.

Ce qu’on doit dire à son enfant

Les conseils que les parents peuvent donner à son adolescent doivent s’orienter vers la prévention et la responsabilisation. Il est judicieux de lui parler l’importance de responsabilité et de contraception. Il ne faut surtout pas l’empêcher d’avoir une vie sexuelle. Pour cela, on aborde le sujet de manière simple en prévenant l’enfant des risques et des solutions de protection existantes. On peut aussi lui mettre au courant qu’il peut se renseigner sur la sexualité en consultant des brochures dans les plannings familiaux ou chez les médecins. Il ne faut pas hésiter d’en laisser dans la maison pour que l’adolescent lise. On peut aussi l’orienter vers des sites internet comme https://www.sexologue-tournai.be/. Par ailleurs, l’âge moyen du premier rapport sexuel est de 17 ans chez les garçons et chez les filles.